Internet > Création web > Les CSS - 1 : Présentation

Les feuilles de style - 1 : Présentation

Page suivante :

 

 

Les feuilles de style :

Aussi appelées CSS (Cascading Style Sheets) 

L'utilisation des CSS est tellement pratique qu'elle est indispensable.
Cependant, elle est un peu difficile à expliquer.

 

Plusieurs étapes de compréhension :
- Qu'est-ce qu'un style ? A l'origine, les styles sont utilisés pour mettre en forme (formater) un document texte
- Comment utiliser les styles dans une page web ? il y a deux niveaux d'utilisation

 

 

Qu'est-ce qu'un style ? :

Un style est un ensemble d'attributs permettant de définir l'aspect d'un texte.
Un style est composé de :
. la police de caractère, sa taille, son style (gras, italique, souligné, etc.)
. le format de paragraphe : son alignement (gauche, droit, centré, justifié), son espacement avant et arrière, etc.

On définit un style pour :
- un titre de paragraphe,
- un texte.

Pour définir le format d'un texte

Les caractéristiques d'un texte :

police de caractère

 

 

Afin de comprendre l'utilité des feuilles de style (CSS) dans un site web, il est nécessaire de commencer par le début : l'utilisation de style pour mettre en forme un texte.

Pour aborder la notion de style, il est nécessaire de connaître quelques règles de typographie :

La police de caractère :

Une police de caractère est un ensemble de caractères (A, B, C, D, etc.) de même style.

TYPOGRAPHIE : Les polices de caractères :
http://reprographie.epfl.ch/conseils/typo-polices/index.htm

 

En matière de conception web, il y a quatre poiices principales :

Police particularité observation
Arial, Helvetica sans serif Appelée police "bâton" : extrémités sans fioritures. Aspect "moderne"
Times serif Les extrémités des caractères sont incurvés. Aspect "classique".
Courier New taille fixe Tous les caractères ont la même largeur. Comme les machines à écrire.
Verdana police web Adaptée pour la lecture à l'écran, donc l'affichage sur site web.

Bien qu'il existe d'autres types de polices (exemple : script), seuls ces quatres-là sont importants pour l'utilisation sur un site web (voir plus bas).

 

 

Pour définir un style, on peut choisir :
- la police de caractère (exemple : Times, Arial, Verdana, etc.)
- la taille des caractères (exemple : 10, 12, 14, 18, etc.)
- l'apparence (exemple : gras, italique, souligné, etc.)

 

Les styles dans le traitement de texte :

A l'origine, les styles sont utilisés dans les programmes de traitement de texte (Word)
Ils permettent de mettre en forme un document
Cela permet de distinguer facilement titres et paragraphes, d'homogénéiser ou / et de personnaliser la présentation du texte.

exemple : on choisira :
- une police de caractère pour afficher les titres,
- une police de caractère pour afficher les paragraphes.

Un titre en police Helvetica, de taille 14 pixels, en gras.

Un paragraphe en police Times, de taille 12 pixels.

 

Définir un style consiste à :

1 - choisir ses caractéristiques :

- police de caractère (exemple : Times ou Helvetica)
- taille des caractères (exemple : 12 points ou 14 points)
- "graisse" (exemple : gras) ou le style (exemple : italique),
mais aussi :
- alignement du texte (exemple : aligné à gauche ou centré),
- couleur du texte (exemple : rouge ou bleu)
- etc.

2 - lui attribuer un nom.

exemple : Titre ou Paragraphe.

 

Les styles dans le traitement de texte Word :

Les styles dans Word

Ici, le style "Titre 2" est caractérisé par :
- Police Arial, taille : 12, gras, italique, alignement gauche

 

Avantages :

On pourra uniformiser la présentation d'un document.
exemple : appliquer le style "Titre" à tous les titres du document ; appliquer le style "Paragraphe" à tous les paragraphes du document.

On pourra modifier un style et changer la présentation d'un document.
exemple : modifier le style "Titre" permettra de modifier, en même temps, tous les titres du documents.

 

- On pourra définir autant de styles que l'on souhaite (titre, sous-titre, note, etc.)
- L'ensemble de ces styles constituera une feuille de style.

 

 

Les CSS : deux niveaux d'utilisation :

On peut distinguer deux étapes, ou deux niveaux d'utilisation des feuilles de style

- 1 - Utilisation simple = mise en forme du texte (titres, paragraphes, liens).

- 2 - Utilisation avancée = mise en page (utilisation de blocs à la place de tableaux pour la mise en page).

 

1 - Utilisation simple = mise en forme du texte :

C'est la façon la plus simple de s'initer aux feuilles de style.
Cela consiste simplement à personnaliser les balises de texte en HTML

 

Explication :

Les balises de texte sont au nombre de 7 :

p = paragraphe
h6 = titre 6
h5 = titre 5
h4 = titre 4
h3 = titre 3
h2 = titre 2
h1 = titre 1

Par défaut, l'aspect de ces balises (police, taille, graisse, couleur, etc.) sont prédéfinies par le navigateur.
On ne peut les modifier qu'en utilisant la balise <font>. Mais c'est lourd et peu pratique. Car il faut appliquer cette balise font à tous les paragraphes de toutes les pages du site.

En utilisant les feuilles de styles, on peut :
- définir, une fois pour toutes, un "style" pour chaque balise,
- modifier comme on veut chaque balise, en utilisant une feuille de style commune à toutes les pages du site.

 

Exemple :

On pourra décider que la balise p (paragraphe) sera : la police Arial, en taille 1em, de couleur bleue (000099)

Cela s'écrira :

p {
font-family:Arial, Helvetica, sans-serif;
font-size:1em;
color:#000099;
}

ou, sur 1 ligne :

p {font-family:Arial, Helvetica, sans-serif; font-size:1em; color:#000099;}

 

Emplacement du code :

On pourra placer le code ci-dessus :

1 - Dans l'en-tête (partie HEAD) de chaque page.
ou :
2 - Dans un fichier indépendant, avec l'extension .css (que l'on appelle : feuille de style), avec une mention dans l'en-tête (partie HEAD) de chaque page. C'est cette deuxième solution qu'il faudra privilégier.
ou, plus rarement :
3 - Directement dans la page, quand il s'agira de définir un style particulier à un seul endroit de la page. C'est possible, mais pas utile dans le cas présent.

 

En pratique :

L'utilisation d'une feuille de style pour l'ensemble des pages web sera très pratique.

Cette feuille de style commune s'appelera, en général : styles.css
Elle comprendra, en premier, une définition (un style) pour chaque type de paragraphe et titres : <p> ; <h6> ; <h5> ; <h4> ; <h3> ; etc.

Dans la feuille de style, on aura, par exemple :

h6 {
font-size:1em;
font-style:italic;
font-weight:bold;
color:#000099;
}

Le format h6 (Titre 6) aura donc les caractéristiques suivantes :
- taille de 1em,
- italique,
- gras
- couleur bleue

Tous les en-tête 6 du site auront le même aspect.

 

Avantage :

Si on modifie les caratéristique d'un style dans la feuille de style, cela s'applique automatiquement à toutes les pages du site.

 

 

2 - Utilisation avancée = mise en page :

C'est l'utilisation la plus avancée des feuilles de style.
En plus de l'utilisation précédente :
Au lieu d'utiliser des tableaux (balise <table>) pour faire sa mise en page, on utilise des blocs (balise <div>)

 

voir ma page : Le positionnement avec les feuilles de style

 

En pratique :

Au lieu de faire la mise en page avec des tableaux, en divisant et fusionnant des cellules pour placer textes et images
On utilise des "blocs" dont on définit les dimensions, et les blocs se placent les uns à côté des autres.

 

Le problème des blocs :

L'utilisation des blocs est plus compliqué à mettre en oeuvre que les tableaux "classiques".
En effet :
Les blocs doivent "s'algner" les uns par rapport aux autres en respectant des écartements (margin et padding).
Hors, les navigateurs Internet (particulièrement Internet Explorer) calculent ces distances de manière différente. Ce qui provoque des différences d'affichage selon le navigateur que l'on utilise.

 

 

Comparaison : HTML et CSS :

1 - En HTML "classique", on utilise les tableaux <TABLE> pour faire la mise en page
2 - en CCS, on utilise des "blocs", représentés par des balises <DIV>

 

 

1 - HTML = TABLE :

En HTML "classique" : on utilise les tableaux <TABLE> pour faire la mise en page :

<table>
<tr>
<td>...</td>
<td>...</td>
</tr>
</table

 

Cela donne :
 

LE TITRE

Je fais ma mise en page grâce aux tableaux

- menu 1
- menu 2
- menu 3
- menu 4

Je peux redimensionner, diviser, fusionner les cellules de mes tableaux.
Je peux mettre des tableaux à l'intérieur des tableaux.

Je peux mettre du texte ou des images dans les tableaux.
Je peux modifier individuellement les couleurs.

Le bas de page.

 

C'est très simple à mettre en place.
Ca fonctionne tout le temps, sans incompatibilité...
... mais ça ne correspond plus aux critères actuels.

 

Maitenant, les tableaux doivent être réservés à la mise en forme de données (comme une feuille de calcul).
On doit utiliser des balises DIV (les blocs) pour effectuer la mise en page.
(mais c'est beaucoup plus difficile et hasardeux...)

 

 

2 - CSS = balises DIV  :

En CCS : on utilise des "blocs", représentés par des balises <DIV>

<div id="conteneur">
<div id="entete"...></div
<div id="menu">...</div
<div id="content">
<div id="bloc_gauche">...</div>
<div id="bloc_central">...</div>
</div>
</div>

Chaque bloc s'aligne à côté des autres (suivant ses caractéristiques.
Chaque bloc a une position sur la page (relative ou absolue)
Chaque bloc a une marge intérieure et extérieure qui maintient ses distances avec les autres blocs.

 

Cela donne :

Page en CSS

Page en CSS

 

Attention Remarque :
Je donne des *images* en exemple. La réalisation d'un exemple en bloc étant trop compliquée à réaliser et aléatoire quant à l'affichage.

On nomme les blocs selon ses propres conventions

 

 

Nombre de blocs et imbrication :

Tout l'art consistera à aligner et imbriquer les blocs de la page, en utilisant les bons paramètres pour positionner l'ensemble.

 

Généralement, on a 3 ou 4 blocs principaux :

conteneur : il contient toute la page
entete (head) haut de page : logo, bannière
menu peut être placé dans l'en-tête ou dans la partie gauche du corps de page
contenu (content)  
bas de page (footer) Liens, copyright, contacts, statistiques

 

 

Les problèmes d'utilisation :

Les blocs sont plus difficiles à utiliser que les tableaux.

Les navigateurs internet n'interprêtent pas les distances entre blocs de la même façon (le calcul des marges est différent). Ce qui fait que la présentation d'une page peut être très différente suivant le navigateur utilisé.
Le placement des blocs doit être bien fait. Sinon, au lieu de s'aligner, les blocs s'empilent les uns au dessus des autres.

Voir ma page : Compatibilité d'Internet Explorer avec les CSS

 

 

Haut de page

| Copyright | Histoire d'Aidewindows | Assistance à domicile | Concarneau | Aide Informatique et Internet : www.ai2.fr

Hit-Parade des sites francophones