Liens > Loisirs - Culture > Sciences et Histoire

Liens 13bis : Sciences et Histoire

Page précédente :

Voir aussi ma page :

 

 

Sciences et histoire :

 

Sciences :

 

 

Jean-Pierre Petit :

Site de Jean-Pierre Petit :
http://www.jp-petit.org/

 

 

Astronomie :

 

Hubble Gallery :
Télécharger de superbes images de galaxies et d'objets célestes, fonds d'écran de toutes tailles

 

- André Brahic sur Google

 

 

Ecoles :

 

 

Histoire :

 

Controverses historiques :

Sans certitudes...

Le véritable site d'Alésia serait situé en fait dans le Jura ?
C'est Napoléon III qui aurait "imposé" la reconnaissance de Alise Ste Reine, Côte d'Or

 

Corneille serait en fait le véritable auteur des pièces de Molière ?

 

Divers :

Wikipedia - Ötzi, l'homme préhistorique découvert dans les glaces

 

 

Architecture :

 

L'architecture sur Wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Architecture
Histoire de l'architecture :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_architecturale

 

 

Ecologie et décroissance :

Je pense que l'Humanité ne pourra pas continuer à se développer ainsi, gouvernée par la logique de la production, de la consommation, du toujours plus.
Les ressources se faisant de plus en plus rares, il faudra bien que le Monde s'articule autour d'une autre logique que l'accroissement des biens matériels...

Paul Ariès et Yves Cochet évoquent lucidement cette "décroissance" qui va être bientôt nécessaire :

 

Paul Ariès :

 

 

Yves Cochet :

 

http://www.naturavox.fr/En-2025-dans-17-ans-deja-la-fin-du-zinc-et-de-l-acier-galvanise.html

 

Claude Lorius :

 

Claude Lorius est un climatologue qui a travaillé sur l'évolution du climat, en partie grâce à ces expéditions en terre australe.
Son dernier livre : Planète blanche

 

Jacques Testart :

 

 

Pierre Rabhi :

"Notre alimentation qui, il y a à peine un siècle, était à 80% végétale et 20% animale s'est aujourd'hui quasiment inversée. On est passé de "gagner son pain" à "gagner son bifteck"
"C'est parce qu'on n'a pas géré le monde avec générosité et humanisme qu'on a aujourd'hui besoin d'humanitaire" - Dans "Terre-Mère, homicide volontaire ?

 

 

 

(Ma) Philosophie :-) :

 

Krishnamurti et Henri Laborit sont, pour moi, les deux grands penseurs modernes. Ceux qui ont l'humilité, le désintéressement et la lucidité nécessaires pour observer ce monde cruel et brutal dans lequel nous vivons.
Si seulement leur pensée pouvait avoir plus d'écho dans ce monde...

Krishnamurti :

http://www.krishnamurti-france.org/-jiddu-krishnamurti-et-son-enseignement-

 

Henri Laborit :

 

 

Divers :

 

Lanza del Vasto
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lanza_del_Vasto
Fondateur des Communautés de l'Arche
http://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9s_de_l%27Arche_%28de_Lanza_del_Vasto%29

Benoît de Nursie
http://fr.wikipedia.org/wiki/Beno%C3%AEt_de_Nursie

Siddhartha Gautama
http://fr.wikipedia.org/wiki/Siddh%C4%81rtha_Gautama

 

Citations de Jaurès :

http://www.evene.fr/citations/auteur.php?ida=877

http://www.citationspolitiques.com/auteur.php3?id_auteur=189

http://www.toupie.org/Citations/Jaures.htm

 

Le Yi-King :

Le plus vieux livre du monde. Des préceptes essentiels.
A quoi bon se "torturer l'esprit" avec des pensées "mathématiques" (a mon avis, depuis Kant, la philosophie a perdu son caractère "humain")
Une vison un peu "sexiste" parfois. Mais c'est l'époque de rédaction qui veut ça (l'Ancien Testament est pareil).

 

Une très bonne édition : la traduction de Richard Wilhelm :

 

Les Pensées de Pascal :

"Je ne sais qui m'a mis au monde, ni ce que c'est que le monde, ni que moi-même. Je suis dans une ignorance terrible de toutes choses. Je ne sais ce que c'est que mon corps, que mes sens, que mon âme et cette partie même de moi qui pense ce que je dis, qui fait réflexion sur tout et sur elle-même, et ne se connaît non plus que le reste..."

"S'il se vante, je l'abaisse; s'il s'abaisse, je le vante; et le contredis toujours, jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il est un monstre incompréhensible..."

 

 

Mes valeurs :

Ce qui suit est mal dit, mal exprimé...
La parole ne peut exprimer toute la pensée, comme l'écrit ne peut exprimer toute la parole.

L'égoïsme, c'est notre principal défaut.
On peut être généreux (encore faut-il en avoir les moyens et la possibilité) mais sur certains points. Dans d'autres domaines, réfléchissons bien, on est égoïstes.
On est tous égoïstes. Pas de la même façon. A des degrés divers. Mais on est tous égoïstes. Et c'est dans notre forme d'égoïsme que se situe notre principal défaut.

La compassion, une valeur à privilégier :
La compassion est souvent mal vue. On la considère comme une valeur archaïque provenant de la Religion.
Alors que la compassion, c'est ce qui nous relie vraiment aux autres, à nos semblables. C'est notre *humanité*
Pas de compassion du bourreau envers sa victime.
Mais comment le monde peut-il s'améliorer... si on n'a pas de compassion envers ceux qui souffrent ? le sans-abri qui crève de froid, ceux qui sont malades, dans la misère, dans le dénuement...
Aider et aimer son prochain, ce sont des valeurs religieuses... mais pas des valeurs citoyennes. C'est ça le problème...

La Religion :
Je ne suis pas croyant. Je n'ai pas la "Foi". Mais j'ai eu une éducation religieuse que je ne renie pas et qui m'a apporté des valeurs. Et ces valeurs sont peut-être, en partie, à l'origine de la création de ce site.
Donner, c'est quelque chose qui s'apprend. Ca n'est pas inné chez l'homme.
Penser à son prochain, ça n'a rien d'obligatoire dans la Société.
Les valeurs dominantes consistent plutôt à s'enrichir au détriment des autres, à penser essentiellement voir uniquement à son confort personnel. Dans les médias, c'est la loi du plus fort qui est mise en exemple, est présentée comme naturelle et inéluctable.

Le Chômage :
On veut prendre des mesures pour éviter aux chômeurs de "s'installer dans le chômage". Je suis outré. Et ce sont des journalistes qui reprennent ces propos...
Qui peut croire une seule seconde que le chômage est une situation de privilégié ?
En 1974, il y avait 400 000 chômeurs en France. Trouver du travail n'était pas un problème. Mais maintenant ?
Il n'y a pas de chômeur heureux.
Quand on est chômeur, on n'est rien, et cela, quelle que soit l'allocation temporairement versée. On a peu de revenus (pas assez pour avoir des loisirs ou des vacances). On n'existe plus socialement. On n'est plus rien.
Et le pire, c'est que ce sont des "nantis", des privilégiés qui n'ont jamais connu cette situation, qui jugent les chômeurs.
En France, on a plus d'humanité pour les chiens que pour son prochain...
Et quand un chômeur est seul et sans famille, il va, plus ou moins rapidement, rejoindre les rangs des sans-abris (j'ai horreur du mot "SDF")

 

 

Haut de page

| Copyright | Histoire d'Aidewindows | Assistance à domicile | Concarneau | Aide Informatique et Internet : www.ai2.fr

Hit-Parade des sites francophones